- Lyriques pour Enfants -
« Je suis un petit enfant,
Mais Jésus est déjà dans mon coeur »

 

Methode Boscher MF Garnier illustration - Lyriques enfantins - Pensee Chretienne

illustration de M.F. Garnier dans Méthode Boscher 1958
Mère Barberin & Rémi dans Sans Famille de Hector Malot
Lyriques appris à l'école Sainte Jeanne d'Arc de Majunga 1980

 

 

Je vous le déclare, c'est la vérité : si vous ne changez pas pour devenir comme des enfants, vous n'entrerez pas dans le Royaume des cieux ( Jésus Christ - Matthieu 18 : 3 )

 

 

 

Ref : Oh mon Papa !

C'est un Papa bien merveilleux
Je ne crois pas
Que son pareil existe,
Il est si simple, si bon, si pur, si généreux
Oh mon Papa !
C'est un joyeux Papa

 

Et quand il fait le clown sur la scène
Tous les enfants rient à gorge pleine

Mais quand Maman a beaucoup de peine
Elle l'embrasse en disant Chérie je t'aime

Et quand arrive la fin de la semaine,
Il nous appelle et dit je vous emmène !

Oh bon Papa ! Comme tout le monde t'aime
Maman tous tes enfants, plus même !

 

Quoi de plus doux, de plus tendre
Que Le Coeur d'une Maman,
Qui donc sait mieux nous comprendre
Et calmer tous nos tourments,
Vers celle qui m'a donnée le jour
S'envole mon chant d'amour

Maman, c'est pour toi seule qui ce soir je chante
Maman, toi dont la grace et la beauté m'enchante
Que m'importe si l'âge a ridé ton cher visage
Et si je vois tomber peu à peu
La neige sur tes cheveux
Pour moi, tu gardes toujours ton visage charmant
Et tout comme autrefois
Mon seul bonheur c'est de te le dire Maman

Quand je fermais les paupières,
Tendrement tu m'embrassais,
Et parfois des nuits entières,
Tendrement tu me berçais
Me rappelant ces instants trop courts,
Je veux chanter à mon tour

Methode Boscher MF Garnier illustration - Lyriques enfantins - Pensee Chretienne
illustrations M.F. Garnier dans Méthode Boscher 1958

 

 

Dans la forêt un Grand Cerf,
Regardait par la fenêtre
Quand il vit venir à lui
Un lapin tout gris

Cerf ! Cerf ! Ouvre-moi !
Ou le chasseur me tuera
Lapin, lapin, entre et viens
Me serrer la main !

Mon île Créole
Je t'écris de bien loin - De mon île Créole
Toi mon petit copain - De la Métropole
Tu dis que là-bas, L'hiver et le froid
Te font rêver de mon pays - Alors viens-donc ici !

 

Ref : (Bis)
Ca sent la banane - La vanille et le cumin
Le sucre de canne - Le manguier le tamarin

 

Sais-tu qu'au mois de Janvier
Les fleurs sont magnifiques
Car chez nous c'est l'été - Sous les Tropiques
Tandis que la neige - Couvre tes jardins
Ici le soleil a déjà mûrit le raisin

Et sur les longs chemins - Les coupeurs de canne
Te prendront la main - Sur un air de Tzigane
Les grands flamboyants - Au soleil couchant
Se déshabillent lentement - En te parlant du temps

Je te ferai goûter - Nos bonnes confitures
Les coeurs de palmiers - Nos sapotes bien mûres
Et sous la tonnelle - Avec Isabelle
On sera ravi de pouvoir griller le café

Moi je te chanterai - Des romances créoles
Que tu ramèneras - Dans ta Métropole
Au bord de la mer - Sur le sable clair
Toi aussi tu apprendras à danser le Séga

 

 

Les Jolis Foulards
Adieu les petits élèves de la Martinique
Je fais la classe aujourd'hui pour la dernière fois
On me renvoit vers la France adieu la Martinique,
Mais tout là-bas je ne vous oublierai pas

 

Ref :
Adieu les jolis foulards, adieu tous les Madras
Si ce n'est qu'un au revoir on se retrouvera
Je garderai dans mon coeur un peu de ce pays
Vous resterez dans mon coeur Mademoiselle aussi
C'est comme ça on n'y peut rien il y a dans la vie
Toujours un jour où l'école est finie

 

Adieu la petite école cachée sous les palmiers
Il faut oublier les livres et les punitions
Adieu jolies farandoles, adieu tous les Madras
Amis chantons notre dernière chanson

Gaston Lagaffe de Franquin - Lyriques enfantins - Pensee Chretienne
Gaston Lagaffe de Franquin

 

 

Prendre un enfant par la main,
Pour l'emmener vers demain
Pour lui donner un confiance en son pas
Prendre un enfant pour un Roi

Prendre un enfant dans ses bras,
Et pour la première fois
Sécher ses larmes en l'étouffant de joies,
Prendre un enfant dans ses bras

Prendre un enfant par le coeur
Pour soulager ses malheurs
Tout doucement, sans parler, sans pudeur,
Prendre un enfant sous son coeur

Prendre un enfant dans ses bras,
Et pour la première fois
Verser des larmes en étouffant sa joie
Prendre un enfant contre soi

Prendre un enfant par la main,
Pour lui chanter des refrains,
Pour qu'il s'endorme à la tombée du jour,
Prendre un enfant par l'amour ...

( Yves Duteil )

 

Il vit
Il vit, Il vit, Jésus vit aujourd' hui
Je sais qu'Il est tout près de moi sur le chemin étroit
Il vit, Il vit, toujours Il me conduit
Et je puis dire par la Foi :
« Je sais qu'Il vit en moi »

Notre Dieu règne encore
Jamais son Amour ne s'endort
Le vent se déchaîne,
Nos coeurs sont en peine
Mais Dieu nous conduit jusqu'au port.
Notre Dieu règne encore
Jamais son Amour ne s'endort
Ce qu'Il nous promet
Reste vrai pour jamais,
Notre Dieu règne encore !

Il vit, Il vit, Jésus vit aujourd' hui
Je sais qu'Il est tout près de moi sur le chemin étroit
Il vit, Il vit, toujours Il me conduit
Et je puis dire par la Foi :
« Je sais qu'Il vit en moi »

( A. H. Ackley : Echos de la Joie )

 

 

Daniel et Valerie, Nina Morel illustration - Lyriques enfantins - Pensee Chretienne

illustration Nina Morel : Daniel et Valérie 1964
rollover : Photo KW, Madagascar, les Pangalanes

 

- Lyriques évangéliques enfantins -

 

 

Je ne connais pas grand chose
De la vie et des soucis,
Pourtant je sais une chose :
C'est que Jésus me suffit

J'aime les oiseaux, les roses,
Les papillons, les fourmis,
Mais je préfère une chose :
C'est la Bible que je lis

Si j'ai peur de quelque chose,
Vite, vite, je me dis :
Même dans les moindres choses,
Jésus sera mon appui

( Samuel Grandjean - Cathérine - Hélène )

 

 

Comme un enfant qui marche sur la route ;
Le nez en l'air et les cheveux aux vents ;
Comme un enfant qui ne flaire aucun doute
Et qui sourit en rêvant

Refrain :
Me voici (bis), Seigneur (bis)
Me voici comme un enfant ;
Me voici (bis), Seigneur (bis)
Me voici comme un enfant

Comme un enfant qui tient la main de son père
Sans bien savoir où la route conduit ;
Comme un enfant chantant dans la lumière,
Chante aussi bien dans la nuit

 

Le savon lave mon visage,
Mes deux petits pieds,
Mes mains oh quel bonheur !
Mais Jésus, pour me rendre plus sage
Lui seul peut laver mon coeur

Si le mal y fait une tache,
Je connais quelqu'un
Qui saura l'enlever :
C'est Jésus, non rien je ne Lui cache
Car Il peut tout effacer

( Samuel Grandjean - Cathérine - Hélène )

 

 

Croyez-le tous, Croyez-le tous !
Jésus aime les petits
C'est la Bible, oui la Bible,
C'est la Bible qui le dit

Croyez-le tous, Croyez-le tous !
Jésus prend soin des petits
C'est la Bible, oui la Bible,
C'est la Bible qui le dit

( Samuel Grandjean - Cathérine - Hélène )

 

J'aime la Bible car elle me dit
Tout ce que je dois faire ;
J'aime la Bible car elle me dit
Qu'il faut être joyeux !

J'aime la Bible car elle me dit
De bien aimer mon frère ;
J'aime la Bible car elle me dit
D'aider les malheureux !

( Samuel Grandjean - Cathérine - Hélène )

 

Toc, Toc, Toc ! Quelqu'un frappe à ma porte
Toc, Toc, Toc ! Quelqu'un voudrait entrer
C'est le mal qui réclame une place
Non, non, non ! Mon coeur lui est fermé !

Toc, Toc, Toc ! Quelqu'un frappe à ma porte
Toc, Toc, Toc ! Quelqu'un voudrait entrer
C'est Jésus qui veut toute la place
Oui, oui, oui ! Seigneur Tu peux entrer !

( Samuel Grandjean - Cathérine - Hélène )

 

 

Lyriques enfantins - Pensee Chretienne
 
Lyriques enfantins - Pensee Chretienne Lyriques enfantins - Pensee Chretienne Lyriques enfantins - Pensee Chretienne

Lyriques enfantins - Pensee Chretienne
Mafalda & Guille de Quino
Rollover : Madagascar, Ravo.Madagascar

 

 

Le Seigneur m'aime, bonheur suprême
Le Seigneur m'aime, Il est Amour !

 

Refrain :
Je redirai toujours : le Seigneur m'aime,
Le Seigneur m'aime, Il est Amour !

 

Portant ma peine, ma lourde chaîne,
Portant ma peine, j'étais perdu

Dieu dans sa grâce, prit à ma place
Dieu dans sa grâce, prit son cher Fils

Le poids immense de mon offense
Le poids immense tomba sur Lui

Il purifie toute ma vie
Il purifie avec son sang

A Toi la gloire et la victoire
A Toi la gloire, Agneau de Dieu

 

Laisse entrer le soleil dans ton âme
Laisse entrer Jésus Christ dans ton coeur
C'est Lui que ton être réclame
Laisse entrer Jésus Christ dans ton coeur

 

 

 

 

Tout le monde doit savoir :
Tout le monde doit savoir :
Tout le monde doit savoir :
« Qui est Jésus ? »


Lyriques enfantins - Pensee ChretienneRatsimbazafy Liantsoa Jenny - Pensee Chretienne Lyriques enfantins - Pensee Chretienne

 

Un enfant est le plus grand cadeau

( Sagesse indienne )

 

 

La compréhension de soi-même est le commencement de la compréhension de l'univers. Le nouveau-né croit qu'il est l'univers tout entier, mais il se trompe, comme il ne tardera pas à le découvrir ( Andrew Robot )

 

 

Dès que l'adulte tue le mythe de l'existence du Père Noël, il oublie le miracle du vrai partage qui existe dans le coeur de l'enfant ( Michel Bouthot )

 

Mère Barberin et Rémi dans Sans Famille, un Roman de Hector Malot - Pensée Chrétienne, prendre un enfant par la main, chansons enfantines
Mère Barberin & Rémi : Sans Famille
Jenny quand elle avait 6 ans

 

Nous passons les douze premiers mois à apprendre à nos enfants à marcher et parler et les douze suivants à s'asseoir et se taire ( Phyllis Diller )

 

 

 

Nul besoin d'apprendre aux enfants à être égoïstes et obstinés ; ils se montrent très tôt sous ce jour. En revanche, que d'efforts pour leur apprendre le respect, le partage, la droiture. Ceci nous montre que le mal est inné dans l'être humain ( La Bonne Semence 2002 )

 

Ratsimbazafy Raharimanantsoa Pierrette, Ratsimbazafy Liantsoa Jenny, Ratsimbazafy Ravo Nomenjanahary - Webmasters de Pensee Chretienne

Deux photos de Jenny avec Maman & Papa
Oncle Picsou - Mickey Mouse - Winnie l'Ourson
Tom Sawyer et Huck - Bouba et Frisquette
Tom Sawyer et son frère Sid

 

 

Merci Jésus Ref :
Le soir j'aime bien m'asseoir pour parler avec Toi cher Jésus
Je sais que Tu aimes m'écouter
Je veux Te remercier pour tout ce que Tu m'as donné
Merci pour cette magnifique journée

 

Tu fais resplendir le soleil et la nuit la lune nous éclaire
Les étoiles dansent et scintillent dans le ciel
Merci beaucoup pour la nature, pour Papa et Maman
Je Te remercie Jésus pour tous les enfants

Merci pour tous les amis que Tu m'as donnés
Donne-moi les mots qui sauraient les réconforter
Merci pour le monde entier, les savoirs émerveillés
Pendant mon sommeil s'il Te plaît : reste à mes côtés

 

 

Je suis fort !
Veux-tu briser du péché le pouvoir ?
La force est en Christ ( Bis )
Si dans ton coeur tu veux le recevoir
La force est dans le sang du Christ

 

Ref : Je suis fort ! Fort ! Oui plus que vainqueur
Par le sang de Jésus
Je suis fort ! Fort ! Oui plus que vainqueur
Par le sang de Jésus mon Sauveur

 

Veux-tu braver et la mort et l'enfer ?
La force est en Christ ( Bis )
Jésus d'un mot fait tomber tous les fers
La force est dans le sang du Christ

Veux-tu marcher toujours pur, triomphant ?
La force est en Christ ( Bis )
Pour te garder Jésus est Tout-Puissant
La force est dans le sang du Christ

Veux-tu du Ciel t'approcher chaque jour ?
La force est en Christ ( Bis )
Avec Jésus demeurer pour toujours
La force est dans le sang du Christ

 

 

 

 

Chanter

Quand Tu m'invites à chanter ( Oh mon Dieu ), c'est comme si mon coeur débordait de fierté : je Te regarde et les larmes me montent aux yeux. ... mon ardeur à T'adorer se déploie ; ouvrant ses ailes, elle prend son envol comme un oiseau heureux de survoler l'océan. ... Ivre de joie de chanter, je m'oublie et T'appelle mon Ami alors que Tu es mon Maître ( Rabindranath Tagore )

 

Singing

When You command me to sing ( O God ), it seems that my heart would break with pride ; and I look to Your face, and tears come to my eyes.

All that is harsh and dissonant in my life melts into one sweet harmony, and my adoration spreads wings like a glad bird on its flight across the sea.

I know You take pleasure in my singing ( O God ). I know that only as a singer I come before Your presence. I touch, by the edge of the far-spreading wing of my song, Your feet, which I could never aspire to reach. Drunk with the joy of singing, I forget myself, and call You Friend who is my Ruler ( Rabindranath Tagore )

 

 

Lyriques enfantins - Pensee ChretienneRatsimbazafy Liantsoa Jenny - Pensee Chretienne Lyriques enfantins - Pensee Chretienne

 

 

 

 

RATSIMBAZAFY Ravo Nomenjanahary & Pierrette
Courriel : r_ravo@hotmail.com
Tél. ++ 261 32 41 063 65


The Christian Counter

 

Ce site est
logo Megaphone ch