- Ambohipeno, Antsakaviro, Ankorona : ireo ambanivohitray -

1- Ambohipeno Ambohimanambola

 

Villages des Hautes Terres centrales, Madagascar - Ambohipeno Ambohimanambola, Ankorona Ambatomanga, Antsakaviro Ankadinandriana - Pensee Chretienne, webmaster Ratsimbazafy Ravo Nomenjanahary, Ravo.Madagascar

Ambohipeno, l'entrée du village.
Photo Ravo. le 13 mars 2003
sous un temps orageux

 

 

 

Villages des Hautes Terres centrales, Madagascar - Ambohipeno Ambohimanambola, Ankorona Ambatomanga, Antsakaviro Ankadinandriana - Pensee Chretienne, webmaster Ratsimbazafy Ravo Nomenjanahary, Ravo.Madagascar Ambohipeno, la maison ancestrale.
Photo Ravo. le 13 mars 2003
sous un temps orageux ©

       

Un village qui existait déjà en 1540, du temps où le roitelet ANDRIAMANELO ( 9e roi de l'Imerina ) régnait à Alasora. Il faisait partie des villages royaux ; en effet on y trouve des ficus megapoda ( aviavy ), un arbre de 10 à 15 m, un arbre qui ne pouvait être planté que dans un village où vivaient des nobles. Ratsitohinina, mère du roitelet ANDRIANJAKA, y vivait ( Andrianjaka 1610 - 1630 était le roitelet qui a créé Antananarivo en y plaçant mille soldats pour défendre la cité jadis ).

 

 

Jadis, Ambohipeno ( autrefois appelé Mokajy ) était peuplé de gens appelés Tahiamanangoana. Pour la défense du royaume de l'Imerina en ce temps ( sous le règne d'ANDRIAMANELO ), ce dernier invita des hommes forts à y habiter, sous le commandement d'un de ces meilleurs officiers Andriandranando. Beaucoup d'hommes s'y sont déplacés au point où il n'y avait plus de places, d'où la nouvelle appelation d'Ambohipeno ( c'est plein ).

 

 

« Nanana sampy malaza nampirehareha azy ny Tahiamanangoana tao Ambohipeno dia ny sampy Matsatso. Asa anefa, fa vao ren' Ambohipeno ny tantaran' ny nahazoana an' Ambohimanambola dia nandositra nianatsimo ilay sampy. Dia raikitra ny ady, ka Andrianampoinimerina sy Kelimalaza niady tamin' Ambohipeno tsy nisy an'i Matsatso.

 

 

Sarotsarotra ny ady satria voahodidin'ny hady lalina sy voafefin'ny kirihitr'ala Ambohipeno. Farany, resy tamin'ny basy sy ny lefona Ambohipeno, ary ireo nandositra dia tratra. Dia hoy Andrianampoinimerina tezitra : Lazaiko aminareo ambanilanitra, horoahiko ireo Tahiamanangoana. Tsy hamponeniko any Ambohipeno intsony ! ... Ary analako Ambohimanga sy Ambohitraina hamponeniko eto Ambohipeno. Ary ny Tahiamanangoana hapetrako eny Sahafa ! ».

     
     

[ Extrait de la conquête d'Andrianampoinimerina, Ny Ombalahibemaso, l'Unification de l'Imerina ]

 

 

Le temple protestant calviniste d'Ambohipeno Ambohimanambola fut inauguré en 1867 ( un temple en roseau dans le temps avec comme premier pasteur : Rainiarivelo, suivi du pasteur Ralahy ). Ce temple protestant calviniste d'Ambohipeno fut construit par 45 hommes. Mais bien avant 1867, Ambohipeno avait déjà ses idoles : « Ramatsatso & Rasoratra ». Deux idoles redoutées par le grand Roi Andrianampoinimerina. Le village d'à côté : Ambohimanambola avait aussi son idole, une renommée qui s'appelait : « Kelimalaza ». Puis un grand feu détruisa le village, y compris le temple en 1872. Terribles ont été les moqueries des anti-chrétiens. Dieu merci, juste quelques mois après seulement, le 12 juillet 1872, le temple fut reconstruit ( donc le 2e ).

 

Puis ce fut la colonisation avec l'arrivée des Français en 1895 / 1896 ; et avec la pression des colons aux Malagasy de se convertir en ... catholiques, la propagation des « libres penseurs » rejetant Dieu comme étant un être suprême, la fermeture de nombreux temples protestants, puis après le massacre de chrétiens par les « Menalamba », les nationalistes anti-colons et anti-nouvelles religions. Ce fut une période très dure, très très dure pour toutes les églises protestantes y compris celle d'Ambohipeno.

 

Quand la Reine Ranavalona II, une Reine chrétienne montait au pouvoir en 1868, elle ordonna une année après, de brûler toutes les idoles de l'Imerina = Tana. Aussitôt, beaucoup d'idoles ont été détruites, dont celles du Rova ( Palais ) d'Ambohimanga : « Manjakatsiroa, Rafantaka, Ramahavaly » et celles d'Ambohimanambola & d'Ambohipeno.

 

1896, Madagascar était devenu colonie française. Les pères jésuites ont profité de cette situation pour implanter un peu partout des églises catholiques. Aussi, le temple protestant d'Ambohipeno était fermé et était devenu un certain temps, une écurie. C'était du temps de la guerre des religions, mêlée à la politique. Aussi, nombreux se sont convertis au catholicisme, et d'autres ont repris la religion traditionnelle ( croyance aux ancêtres et aux idoles ).

 

La LMS ( London Missionary Society ), qui a évangélisé Madagascar en 1er lieu, était écoeurée de cette situation. Aussi, après des missions diplomatiques auprès du gouvernement français, la MPF ( Mission Protestante Française ) est venue à Madagascar ( dont à Ambohipeno Ambohimanambola ) pour y mettre de l'ordre en matière de religion. Certains des protestants jadis revenaient alors dans leurs temples.

 

 

Quelques dates pour le temple d'Ambohipeno :

1867 : le temple protestant était sous la direction de la LMS ( London Missionary Society )

1897 : le temple protestant était sous la direction de la MPF ( Mission Protestante Française )

1968 : le temple protestant était sous la direction du FJKM ( Fiangonan'i Jesoa Kristy eto Madagasikara = Eglise de Jésus Christ à Madagascar ), après l'indépendance, à Madagascar, la LMS, la MPF et la FMMA ( Friends Foreign Missionary Association ) se sont unies pour ne former qu'une seule association : le FJKM.

     

Villages des Hautes Terres centrales, Madagascar - Ambohipeno Ambohimanambola, Ankorona Ambatomanga, Antsakaviro Ankadinandriana - Pensee Chretienne, webmaster Ratsimbazafy Ravo Nomenjanahary, Ravo.Madagascar

Ambohipeno, le puits. Photo Ravo ©
le 13 mars 2003

 

Villages des Hautes Terres centrales, Madagascar - Ambohipeno Ambohimanambola, Ankorona Ambatomanga, Antsakaviro Ankadinandriana - Pensee Chretienne, webmaster Ratsimbazafy Ravo Nomenjanahary, Ravo.Madagascar

Ambohipeno,
à travers marches & ruelles.
Photo Ravo © le 13 mars 2003

 

Villages des Hautes Terres centrales, Madagascar - Ambohipeno Ambohimanambola, Ankorona Ambatomanga, Antsakaviro Ankadinandriana - Pensee Chretienne, webmaster Ratsimbazafy Ravo Nomenjanahary, Ravo.Madagascar
Ambohipeno, le clocher de l'Eglise. Photo Ravo

 

Remerciements à Hajason pour l'appareil photo numérique & à Ramy pour ses conseils


       

Parmi les « olomanga » d'Ambohipeno = personnes célèbres d'Ambohipeno, citons uniquement Ignace Ramarosandratana, un catholique désigné par le Pape Pie XII pour être le 1er évêque de Madagascar. Devenu évêque du district de Miarinarivo ( Itasy ). C'était vers 1939.

 

Etant descendant du pasteur Ratsimbazafy Jean Baptiste, ( qui s'est marié avec une originaire d'Ambohipeno : RAZANAMALALA MARIE, fille de RANAIVO, pasteur lui aussi ), c'est la raison de l'existence de cette page. Le pasteur Ratsimbazafy Jean Baptiste a accompli sa fonction à Ambodiangezoka - Andapa ( dans le Nord-Est de Madagascar, pas loin d'Antalaha : région de la vanille à Madagascar ),

 

Extrait tiré du livre : « Tantaran'ny Fiangonana sy ny Tanana Ambohipeno » ou Histoire du Temple & du village d'Ambohipeno ; réédition 2013 par Ratsimbazafy Jean Dieudonné.

 

 

Ambohipeno

Ambohipeno ! O mon village natal,
Ambohipeno, le village de mes ancêtres,
Loin de toi, je me sens très mal
Car tu es bien vivant dans mon être !
Ambohipeno n'est qu'un modeste village
Parmi les mille coins de Madagascar,
Mais dans mon coeur reste gravée ton image,
Une belle image telle une perle rare !

Fièrement dressé sur une colline,
Tu défies bravement la nuit des temps ;
Tu résistes bien aux intempéries mesquines :
Chaleur torride, pluies et vents violents !
Deux flèches pointues percent le ciel :
Ce sont les jolis clochers de tes deux églises !
Tes humbles chaumières s'entassent pêle-mêle,
Les une couleur brune, les autres couleur grise
Tu accumules aussi une longue histoire
Rattachée à celle du Royaume Merina,
Un chapitre de celle de Madagascar,
Une particule noyée dans le monde moderne !
Les durs labeurs de tes habitants
Transforment une terre aride en terre arable,
Je salue leur courage et leur dévouement ;
Je leur décerne la mention " honorable "

Ambohipeno chéri : si je t'oublies jamais,
Que mon sort soit celui d'un mendiant !
Que ma langue reste collée à mon palais
Et que je devienne le dernier des vivants !
Nous, heureux descendants de nos braves aïeux,
Poursuivons avec zèle notre carrière ici-bas,
Montrons-nous dignes de nos ancêtres valeureux
Jusqu' à l'heure où nous passons de la vie au trépas

 

Le 09 février 2003 - Mon père :
Ratsimbazafy Jean Dieudonné

     
               

 

 

AMBOHIPENO ankehitriny

Resadresaka nifanaovana tamin-dRandriamampianina Seth sy Razarasoary Jeanne vadiny

 

1- Mikasika ny tanàna Ambohipeno

Nizara 2 Ambohipeno taloha : dia Atsimokajy sy Avarakajy araky ny lovan-tsofina izay nodimbiasam-pitadidiana. Nisy ireo olona nalaina avy tany Ambohimanga hanampy ny teto ary izay fifamenoana izay no nahatonga ny anarana hoe « Ambohipeno ».

Tantsaha sy mpamboly ny ao Ambohipeno : dia vary, mangahazo sy legioma. Misy jiro ny tanana ; fa ny rano no tena olana. Efa nitadiavam-bahaolana hatraiza hatraiza ny hampidirana fantsakana fa hatramin’izao dia tsy mbola nisy azo noraisina fa asa raha any amin’ny taranaka fahafiry vao ho tanteraka izany hetaheta izany.

Tian’ny ankizy tokoa ny fanaovam-baolina ( foot sy basket ) fa ny mpitarika no tsy misy. Tato ho ato ( 2012 ) dia misy koa ny boule izay mahasarika olona maro koa. Ireo ihany izao no fialam-boly ataon’ny tanora eto. Saingy maro koa ny mpivaro-toaka, na ny nahazo alalana, na ny eny an’elakelan-trano. Maro ny mpividy araka izany ka ao ny ankizy. Misy sekoly 5 amin’izao, iray an’ny Fanjakana ary ny 4 tsy miankina. Misy hatramin’ny Terminale. Mampisy fanantenana izany.

Amoronakona, Behitsy, Ampahamanga ary Ambohimangakely no manodidina an’Ambohipeno. Betsaka ny trano haolo na rava hita ao Ambohipeno. Rava ny trano satria maro no lovan’ireo zanak’ampielezana izay tsy dia mba mielingelina loatra any an-toerana, ka rehefa tsy misy mipetraka ny trano dia mianjera.

 

 

2- Mikasika ny Fiangonana FJKM Ambohipeno ( Famonjena )

Tena hita hoe Ambanivohitra tokoa ny Fiangonana tamin’ny taona 1953, vitsy ny olona, fa izao dia mitombo hatrany hatrany ny isan’ny kristiana. Ny trano na dia tsy nahavitana vaovao aza dia nisy fanovàna hatrany hanatsarana azy. Taona 1953 : mbola niandraikitra fiangonana 5 ny Mpitandrina ( tao ohatra ny Fiangonana Ambohitsimeloka ). Izany no tsy nahitana fandrosoana loatra.

Tsy misy toerana fanasinana na fanompoan-tsampy ao Ambohipeno.

 

Ireto ireo filoha nifandimby nitondra ny ZANAKA AM-PIELEZANA tao Ambohipeno :

01- Pastora Ranaivo Charles
02- Pastora Ranaivo Benjamina ( Ny Onja )
03- Rajaonson Gilbert
04- Rasoamanana Jean
05- Ratsimbazafy Jean Dieudonné
06- Ramanantsoa Jean
07- Benjamin Charles
08- Ranaivo Pierre
09- Ranaivo Blaise
10- Rakotoarivelo Joseph
11- Rakotoarisolo Samson Elie
12- Rtoa Razanarivelo Julia
                     

 

 

2- Ankorona Ambatomanga

Ankorona est un petit village qui se trouve dans le Sud du Vakiniadiana ( une région à environ 30 Kms à l'Est de Tana ). Deux grandes rivières dont la Varahina passent au Sud d'Ankorona. Les principaux villages qui l'entourent sont :

Au Sud :
Ambohitrandriamanitra
Ambohimahatsinjo &
Antanatsara
Au Sud Est :
Talatan' Amoronkay
à l'Est :
Anosiravo & Mantasoa
Et au Nord :
Ambovona
Antanetibe
Alarobia & Ambatomanga

         

Villages des Hautes Terres centrales, Madagascar - Ambohipeno Ambohimanambola, Ankorona Ambatomanga, Antsakaviro Ankadinandriana - Pensee Chretienne, webmaster Ratsimbazafy Ravo Nomenjanahary, Ravo.Madagascar


Ankorona
, la maison ancestrale vers 1960
Ankorona, la même maison vers 1990

     

Et le point culminant le plus proche d'Ankorona Ambatomanga se nomme Ambatotelomirahavavy ( le Mont des 3 soeurs ). Ankorona naquit du rassemblement, sur le site actuel, de hameaux éparpillés ; d'où son nom « na-horona » = que l'on a rassemblé. Des hameaux et des tout petits villages du nom de : Ambohimasina ambony, Ambohimasina ambany, Ampisoko, Anovy, Ampongavato, Andranobe, Antanetibe.

 

Cette partie Est de Tana ( la région de Manjakandriana ) se caractérise par un relief accidenté aux aspects montagneux, naissant depuis les sommets ponctués par des chaos de boules de granit ( comme « les 3 rochers-soeurs » = Ambatotelomirahavavy ) ; ou encore le grand bloc de granit : Ambohiborona ( où se trouve un lieu de culte = doany ou valamena ). Les pentes sont fortes, souvent supérieure à 30° ; des versants qui ne sont que rarement en contact direct avec les bas-fonds. Ils dominent le plus souvent, après 100 à 200 m de dénivellation, un niveau de collines à 1400 - 1500 m.

 

 

« Ny mafy, hono, tsy misy mihoatra ny vy ; ary ny donto tsy misy mihoatra an' Ambatomanga, fa saika nahalany ringana ny vahoaka sy nahalany haika an' Andrianampoinimerina ». Resin' Andrianampoinimerina ihany Ambatomanga nony farany. Sina ohatry ny sifotra nalain-doha ny Bezanozano rehetra tamoron' ny ala atsinanana nony nahare fa Ambatomanga avy no tsy nahatohitra an' Andrianampoinimerina. Nipararetra ny vahoaka ary dia nanaiky koa i Vakiniadiana.

 

[ Extrait de la conquête d'Andrianampoinimerina, Ny Ombalahibemaso, l'Unification de l'Imerina ]

 

Pour d'autres informations sur Ankorona Ambatomanga, vous pouvez les lire sur le site suivant :

 

http://rrrado.e-monsite.com/pages/tsiahy/alarobia-ambatomanga.html

     

 

 

 

 

Villages des Hautes Terres centrales, Madagascar - Ambohipeno Ambohimanambola, Ankorona Ambatomanga, Antsakaviro Ankadinandriana - Pensee Chretienne, webmaster Ratsimbazafy Ravo Nomenjanahary, Ravo.Madagascar
Antsakaviro 2006 : l'entrée du village
La maison ancestrale - Liantsoa etc. (Ravo ©)

3- Antsakaviro Ankadinandriana

Ambohipeno, Ankorona & Antsakaviro
et de un ... et de deux ... et de trois ...
Décidément le destin a voulu qu'on soit du ... Vakiniadiana

 

Le Vakiniadiana ( Amoronkay )

Qui s'étend sur quelques centaines de Km2 dans l'Imerina oriental est en contact du pays Bezanozano ( la région de Moramanga ) dont le territoire commence avec l'escarpement forestier de l'Angavo.

Le Vakiniadiana est une terre d'occupation ancienne qu'on peut qualifier de " vieux pays ". En effet, dès le XIVe siècle, des immigrants malais ou néo-indonésiens s'y sont installés et fondèrent le royaume Merina. Mais déjà avant cette installation d'immigrants, il y avait des Vazimbas ( les premiers occupants du sol en Imerina ) dans le Vakiniadiana.

Les Merina se divisent en plusieurs sous groupes tels que les « Vakinankaratra » au Sud ( ayant pour capitale Antsirabe ) ou les « Vakiniadiana » à l'Est ( ayant pour capitale Manjakandriana ). Ainsi, Pierrette, Jenny et moi-même , les webmasters de ce site, sont issus du Vakiniadiana, originaires des 3 circonscriptions suivantes :

Ankorona - Ambatomanga ;
Antsakaviro - Morarano - Ankadinandriana &
Ambohipeno - Ambohimanambola - Ambohimangakely

     

 

 

 

 

RATSIMBAZAFY Ravo Nomenjanahary & Pierrette
Copyright © 2000 Pensée-Chrétienne
Courriel : r_ravo@hotmail.com
Tél. ++ 261 32 41 063 65


The Christian Counter

 

Ce site est
Logo Megaphone ch